2024










Into Chaos

somos feito de sal








Into Chaos - somos feito de sal est une pièce transdisciplinaire.

Elle est composée
- d’une création sonore intitulée Le futur est présent (qui sert de partition aux performances)
- deux performances femenine - masculine
- deux films (qui se joueront aux cotés des performances) 


Into Chaos - somos feito de sal - inspirée des compositions originales femenine et masculine de Julius Eastman - cherche à élargir la façon dont les personnes perçoivent/se perçoivent, dans le but d'étendre notre compréhension et notre habitation du féminin / masculin; d’ouvrir à de nouvelles possibilités d'être.

Into Chaos - somos feito de sal se compose de deux pièces performatives jouées aux côtés de deux films/vidéos. Tout comme Eastman faisait jouer femenine et masculine en des lieux différents au même moment. (Il s'agit ici de jouer la performance femenine avec le film masculine et le film femenine avec la performance masculine.)

Ces deux pièces films se déroulant simultanément - distincts et pourtant, pour l'auditeur.ice, vécus comme inséparables - fournissent un refus alléchant de la pensée binaire. Chaque pièce-film s'ouvre sur l'autre, et il n'y a ni début ni fin au fur et à mesure qu'ils se produisent.



*Julius Eastman était un compositeur, performeur, chanteur et activiste des années 70, impliqué dans les luttes antiracistes et homosexuelles. En tant qu'homme noir et gay, il a adopté une politique plus radicale dans son travail, superposant sa musique à des préoccupations sociopolitiques qui sont devenues des extensions du monde désordonné dans lequel il existait. Julius Eastman était entre les scènes et les genres artistiques travaillant à la fois de façon directe et subtile sur le monde qui l’entourait.
Si Eastman a déployé les techniques compositionnelles du minimalisme, ce n'est qu'en invoquant d'autres genres musicaux et, de plus, une politique explicite qui a placé son art dans un interstice toujours insaisissable de genre, de sexualité et de race. Il se présente à la frontière du féminin et du masculin. Joue avec les corps et les voix. Cette résistance à la fois aux catégories prédéterminées et à toute élimination étudiée des réalités sociales a fourni le cadre d'une pratique incroyablement générative qui résonne de plus en plus dans notre contexte culturel actuel. Il est tant le meilleur terrain d'expérimentation et de création d'autres mondes que de bouleversement des conventions sociales.*









“ Le Futur Est Présent ”


Prix gagné dans le cadre du projet “La vie bonne”, appel à projets pour des oeuvres performatives, lancé par l'association
AWARE : Archives of Women Artists, Research and Exhibitions et le Centre national des arts plastiques, destiné aux artistes femmes.

Le Futur est Présent est un projet d’archives se présentant sous la forme d’une composition sonore réalisée à l’aide de voix numériques et de machines électroniques. La composition sert de partition à la performance femenine/masculine.

Partant de la notion “technofeminism” proposée par Diana McCarty, le projet souhaite activer - par le son - de nouvelles pratiques quotidiennes. L'oeuvre utilise la technologie comme dispositifs d’activations sensorielles et narratives permettant des zones de contact entre le corps vibrant et le lieu commun, ainsi la création de formes alternatives de compréhension. L'électronique devient le terrain de l'émergence d'alliances mondiales créant des cyberinstercices de connaissance, de politisation et de défense, ainsi donc un outil de mutation.

* https://www.youtube.com/watch?v=45yn2-dK14c *












“ femenine - masculine ”




Questionnant la manière dont nous percevons, dont nous nous percevons, ainsi que la manière dont nous interagissons au quotidien, le défi est non seulement d’étudier comment chacun, chacune peut renouer avec d’autres modes d’interaction et de compréhension : non-verbaux, discursifs, sensibles mais également d’interroger les modes de perception et les pratiques d’écoute que l’on peut activer et établir au sein des espaces sensoriels et sonores. Nous explorons le rôle et la place de la voix, tout comme les dispositifs et position d’écoute dans les compositions. Nous entendons au sens de position d’écoute les habitus, habitudes et les modalités où l’écoute s’établie mais également le corps et sa représentation/position sociale dans l’acte d’écoute. Questionner nos codes préétablis, nous permet de pointer, déplacer, les apprentissages concernant les représentations et les discriminations.


Femenine est basée sur la composition originale de Julius Eastman du même nom, mise en dialogue avec l’ouvrage Glitch Feminism manifesto de Legacy Russell.
Legacy Russell propose un nouveau chapitre essentiel du cyberféminisme, explorant la relation entre le genre, la technologie et l'identité. Dans ce manifeste urgent, Russell révèle les nombreuses façons dont le glitch se comporte et se transforme : comment il refuse, provoque l'ennui, disparaît, crypte, mobilise et survit. Une tentative radicale d'articuler un féminisme digne du XXIe siècle. N'ayant pas peur d'explorer les potentiels de la technologie, à la fois ses possibilités tyranniques et émancipatrices.


Masculine est également basée sur la composition de Julius Eastman dont on ne retrouvera toutefois pas de trace à ce jour. L’imagination nous mene à cette création qui est mise en conversation avec La volonté de changer de Bell hooks. 


Les pièces détiennent 6 chapitres dans lesquels nous vous invitons à naviguer à partir d'ondes sonores organique et technologique. Entre déclamation poétique - danse - vidéo - archives vocales, la partition repose sur la notion de « musique organique » de Julius Eastman, à savoir un principe d'accumulation, de graduations, souvent suivi d'une désintégration progressive. Les performers deviennent l'incarnation organique de cette terre altérée, iels proposent des mondes à étendre ou à habiter ; à la recherche d'un univers numérique à amplifier.






                                                                                                                                     

femenine - draft 1/ frac Lorraine





Femenine présente deux premières ébauches en 2021.
Au FRAC Lorraine, se concentrant sur la traduction électronique de la composition originale d'Eastman, Femenine travaille sur une manière tangible d'écouter la composition à l'aide d'un gilet vibrant (Subpac par Timmpi) dans l'objectif de démultiplier les portails d'accueil / de réception d'une composition musicale et sonore. Le projet propose par la suite un concert et un atelier / temps d’échange à destination des jeunes sourdEs, malentendantEs et/ou avec trouble du langage de l’INJS de Metz.

Par la suite, accompagnée d’un*e performer une nouvelle version de femenine se présente à Enter Art Fair 2021, Copenhague, et débute la conversation avec Glitch Feminism manifesto.









femenine - draft 2 / EnterArtFair2021_ArtProgram

                                                                    
femenine - draft 2 / EnterArtFair2021_ArtProgram


femenine - draft 2 / EnterArtFair2021_ArtProgram











Masculine présente une première ébauche en juillet 2022 pour Night Shift Oostend, proposant quatre tableaux performatifs. 

                                                                                                  
                                                                                                                                                                                                                             masculine - draft 1 / Night Shift


masculine - draft 1 / Night Shift